Visagéité(s)

  • Visagéité Photographique est un projet né en 2001 ayant pour sujet d’expérimentation : le portrait.

    Lire le projet «Visagéité – Un Visage – Dévisagé» (PDF – 39 Ko)pdf

  • Un Visage

    Chacun a un visage et un seul. Une personne c’est un visage, avant tout et d’abord un visage ; je le reconnais à son visage, sa tête me dit quelque chose. Le visage montre et donne notre identité (moi = moi).

    La photographie comme reproduction réaliste a pris en charge la capture du visage, du photographe d’antan au photomaton actuel. Cette capture du visage par la photographie est une perte d’identité qui aboutit aujourd’hui dans les photomatons les plus perfectionnés à faire de nous les figurants d’un film.

    Figurant d’un film ou figurant de notre propre histoire (ah oui c’est vrai j’étais comme ça, c’est moi sur la photo), la photographie signifie le contraire de ce qu’elle montre : nous n’avons plus de visage. Ce visage qui figure sur la photo n’est déjà plus le nôtre et si identité il y a, c’est bien plus entre les photos elles-mêmes – toutes cadrées, éclairées de la même façon- qu’entre la visage et la photo. Il n’y a pas plus anonyme qu’une photo d’identité.


  • Dévisagé

    Dès lors si la photographie (d’identité) reste d’identité c’est en tant que trace, ce qui reste quand on a perdu la totalité, la trace de l’animal chassé. La photographie témoigne pour notre identité. Mais c’est un témoignage sans témoin, reproductible techniquement à l’infini, automatisé, désincarné ; sans corps pour voir et dire  » j’y étais « .

    le chimigramme restitue la part vivante du témoignage. En intervenant directement sur la photographie, le photographe-plasticien redonne un corps et d’abord le sien à la photographie. Opérant d’un même geste la transformation de la photographie et la déformation du visage, il prolonge la perte d’identité pour donner accès à une vision.

    Trace de la trace (trace de la photographie), le chimigramme propose un territoire non-identifiable, entre peinture et photographie, où le visage ne peut plus se donner comme identité (moi = moi) mais s’offre comme autre (je est un autre). Le visage au le chimigramme n’est plus ce que l’on a mais ce qui se fait.


  • visageite

    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_4_visageite_5.jpg]200
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_4_visageite_2.jpg]100
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_1_autoportrait_1.jpg]90
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_4_de_visages_1.jpg]80
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_3_pessoa_3.jpg]50
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_1_persona_2.jpg]60
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_2_visageite_7.jpg]80
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_3_visageite_4.jpg]80
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_4_visageite_3.jpg]60
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_5_visageite_8.jpg]50
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_6_visageite_9.jpg]60
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_autoportrait_3.jpg]30
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_pessoa_4.jpg]70
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_visageite_12.jpg]30
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_visageite_13.jpg]60
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_z_de_visages_3.jpg]40
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_1_inconnu_1.jpg]50
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_1_visageite_1.jpg]50
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_2_autoportrait_2.jpg]30
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_2_visageite_10.jpg]40
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_2_visageite_11.jpg]30
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_3_inconnu_2.jpg]50
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_3_visageite_6.jpg]30
    [img src=http://bruno.granouillac.com/wp-content/flagallery/visageite/thumbs/thumbs_de_visages_2.jpg]50